Le hardware c’est mieux que les chaussettes ! Vive le Libre !

Publié le par modem08

















Il va falloir réapprendre à repriser les chaussettes, écrivais-je (voir par ailleurs le texte du 16 novembre 2008).

A la fin de l’année 2008, un lycée de Charleville et non des moindres disposait probablement de nouveaux crédits budgétaires ou, avait des crédits à épuiser avant la clôture de l’exercice comptable.

Toujours est-il que des ordinateurs équipés de systèmes d’exploitation encore exclusivement vendus actuellement sur les machines neuves et donc, des matériels encore très performants qui ont peut-être quatre à cinq ans d’âge, ont tout simplement été mis à la benne, c’est-à-dire qu’ils partent en déchetterie. Aucune possibilité n’a été offerte de les récupérer, ni même de les racheter à vil prix, au grand dam des étudiants, surtout les moins fortunés. Ils ont assisté impuissants à ce spectacle affligeant.

Ces matériels informatiques, le hardware en terme « anglo-technique », n’avait même pas un accroc. Ils étaient tout simplement amortis d’un point de vue comptable et, il existait sans doute des crédits disponibles pour les remplacer. Alors, on jette et on rachète.

Pourtant, il existe à Charleville-Mézières une Association à vocation départementale connue de ce Lycée dont l’un des objectifs est de promouvoir les logiciels libres au moyen d’ordinateurs d’une génération antérieure, parfois même très ancienne. Cette Association recèle de nombreux membres particulièrement qualifiés chacun dans leur spécialité, en mesure de recycler ces matériels, a fortiori s’il s’agit d’appareil relativement récents. Malgré sa jeunesse, trois ans d’existence, l’Association a déjà remis en service plusieurs machines. En outre, elle met progressivement en place des formations à l’instar de ce qui se pratique pour les logiciels propriétaires ; néanmoins, les personnes habituées aux logiciels traditionnels peuvent très aisément s’adapter aux logiciels libres, sans formation spécifique.

Ces matériels peuvent en effet être reconditionnés en y installant des logiciels téléchargeables librement et gratuitement, des logiciels moins gourmands en mémoire et plus fiables à l’utilisation. C’est dire si ces ordinateurs de technologie relativement récente mis au rebut auraient pu trouver une longue seconde vie.

En effet, dans la plupart des cas, ce que tout un chacun attend de sa machine peut être satisfait avec les logiciels libres ; allant du simple traitement de texte au dessin vectoriel, en passant par les tableurs, les bases de données, le traitement de photographies, la C.A.O., la P.A.O. etc… Il existe même des progiciels de comptabilité libres sur Internet. Ils permettent également de se connecter sur le Web comme on dit, dans des conditions de sécurité inégalées. Bref, rien qui ne puisse être réalisé avec les logiciels propriétaires n’échappe à la communauté internationale du Libre. D’ailleurs, certaines administrations et entreprises les ont déjà adoptés depuis un certain temps.

Au-delà de cet aspect strictement technique, l’informatique libre contribue au développement durable en redonnant une seconde vie à des appareils a priori voués à la destruction et pourtant en excellent état de marche, quand bien même faudrait-il remplacer quelque carte de circuits intégrés ou ajouter une ou deux barrettes de mémoire. Enfin, la démarche s’inscrit dans le cadre de l’économie sociale et solidaire puisque les matériels reconditionnés sont mis gracieusement à disposition d’associations, de personnes ne disposant pas des moyens de s’offrir un ordinateur, voire d’entreprises et la liste n’est pas limitative…

Oui, décidément le hardware c’est mieux que les chaussettes grâce aux Logiciels Libres ! Vive le software Libre !

                                                                             Michel

                                                                      Militant MoDem

Publié dans Environnement

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Michel 23/02/2009 11:58

Pas de nom parce qu'il ne faut pas mélanger les genre, une association est par essence apolitique et qu'il convient de ne pas la mettre en porte à faux.
Il est tout à fait juste que depuis le 1er. janvier, la loi autorise le consommateur à refuser l'installation de logiciels propriétaires et de demander des logiciels libres lors de l'achat d'un matériel neuf. Quoi qu'il en soit, le Libre c'est l'avenir.

Tom- 22/02/2009 18:20

Pourquoi ne pas donner le nom de l'association ? Il s'agit d'Informatique Libre en Ardenne, Ilard. C'est eux qui ont installé mon système et j'en suis totalement satisfait.

Par ailleurs, le libre, ça ne sert pas qu'à repriser les vieilles bécanes. C'est aussi là que s'inventent les innovations les plus nombreuses.