Journal L’Ardennais – Une curieuse conception du droit de réponse !

Publié le par modem08

Le précédent article intitulé « L’objectif n’est pas de changer de camp, mais de canon ! » a donné lieu à la publication d’un encart à la rubrique « Actu08 » du Journal L’Ardennais du jeudi 10 septembre. En voici la teneur :

« Michel Tonon, le trésorier du MoDem 08, n’aime pas la presse. Du moins celle qui se permet de ne pas relayer à la virgule près les discours du grand timonier Bayrou. « A croire que les journalistes n’y comprennent rien », écrit-il sur le site de son mouvement. « Mais sans doute est-ce plutôt par paresse qu’ils ne veulent pas se fatiguer à se creuser les méninges. Il est vrai que l’exercice nécessite beaucoup de réflexion, donc de travail et, ne suscite pas de grands scoops ou de gros titres aguicheurs ou scandaleux. Il ne portera pas non plus ses fruits à court terme, dommage pour ces amateurs de l’instantané ». Rappelons-lui que dans MoDem, il y a « dem », pour démocratie. Et la liberté de ton des journalistes constitue l’une des meilleures garanties de cette dernière ».

Personnellement mis en cause, l’après-midi même de cette parution, en vertu du droit de réponse, j’ai remis le texte suivant à Monsieur le Directeur du Journal qui m’a d’ailleurs reçu rapidement et fort aimablement, m’assurant sur ma demande que mes propos ne portaient atteinte en aucune manière, à l’éthique de la profession journalistique :

« Sachez Monsieur le Journaliste qui se dissimule derrière son Journal que j’aime la presse et que j’estime les vrais Journalistes. Relatant l’Université de rentrée du MoDem à La Grande Motte l’ensemble de la presse régionale voire nationale a titré : «  Bayrou met le cap à gauche », « Bayrou et-il passé à gauche », « le MoDem vire à gauche » etc... Cet unisson m’a inspiré l’article que j’ai publié sur le site ardennais (www.08modem.fr) du Mouvement Démocrate intitulé : « L’objectif n’est pas de changer de camp, mais de canon » et, qui vous a interpelé.

Il ne s’agit pas seulement de notre « petit » Ardennais, à l’ère de l’Europe et de la mondialisation, une vision a minima nationale s’impose. S’il n’était question que de ne pas relayer à la virgule près les propos de celui que vous nommez de manière fort risible le grand timonier, ce qui dénote soit dit au passage une totale ignorance de la richesse et de la diversité des débats au sein du Mouvement Démocrate, ce ne serait vraiment pas grave.

Quant à la démocratie, si elle autorise la liberté de ton comme vous l’affirmez, elle n’exclut en aucun cas l’exactitude du fond.

Je me permets donc d’inviter les lecteurs à juger par eux-mêmes de mon propos en le consultant dans son intégralité sur le site Internet du Mouvement Démocrate des Ardennes ».

Voici, à la virgule près, ce qui est publié dans l’édition de l’Ardennais de ce samedi 12 septembre et qui implique, peut-être à son insu, toute la rédaction du journal puisque le texte commence par « on » :

« On confirme : Michel Tonon, le trésorier du MoDem 08, n’aime vraiment pas la presse. Il y a deux jours, ici même, nous citions les virulents commentaires qu’il adressait aux médias s’étant permis d’interpréter les récentes déclarations de Bayrou comme un virage à gauche, et non comme une ouverture. « Si la démocratie autorise la liberté de ton, elle n’exclut en aucun cas l’exactitude sur le fond », nous a-t-il écrit en réponse. En clair, Michel Tonon considère comme inexacts tous les raisonnements de fond qui n’aboutissent pas à ses propres conclusions. Pour le coup, voilà un bel exemple d’ouverture ! ».

L'agressivité personnelle serait-elle devenue un raisonnement ? Sans commentaire !


                                                                                    Michel TONON
                                                                                  MoDem Ardennes

Publié dans Politique générale

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Michel 18/09/2009 17:39

Merci Ludovic pour votre commentaire sympathique qui m’autorise à penser que je ne m’égare pas. Mais peut-être feriez-vous partie comme moi, selon le Journal L’Ardennais pour le nommer sans détour, des personnes qui considèrent comme inexacts tous les raisonnements de fond qui n’aboutissent pas à nos propres conclusions. Quoi qu’il en soit, pas d’autocensure, mais une large ouverture à toutes les remarques ou observations objectives et sensées.

Ludovic 16/09/2009 08:44

Il est évident que le département étant particuliérement à gauche,les textes du MODEM sont interprétés pour ne pas choquer les donneurs d'ordre, qui essaient d'endormir les derniers citoyens, encore présents sur Charleville.
Il existe énormément d'interprétations possible d'un comportement, d'un texte, ou simplement d'une phrase que nous seront bientôt obligés de nous auto-censurer.
Nombreux sont les gens qui ont besoin de mettre une étiquette sur autrui ou de participer à des rumeurs (négative, évidemment).
Je suppose que notre département est classé d'une certaine façon,ce qui fait que pas une seule grosse entreprise ne s'est installée (je parle de l'époque bien avant la crise).
Pourtant les Ardennais sont courageux et très qualifiés.
En conclusion, sachez que j'apprécie vos articles.

Joëlle 13/09/2009 00:01

N'étant pas rangée dans le tiroir de droite, pas plus que dans le tiroir de gauche, en toute liberté, je constate l'intérêt que porte le journal l'Ardennais au Modem 08.
Après lecture du discours, F.BAYROU a dit "Je fais, en votre nom, une offre publique de dialogue entre tous ceux qui ont la volonté d'alternance en commun".
Où est le mot "gauche" ?

"Autant d'hommes, autant d'opinions" (Térence)