L’espoir pour la Palestine

Publié le par modem08

Flag of Palestine.svgDepuis le 29 novembre la Palestine s’est hissée du rang de simple observateur à celui d’Etat observateur non membre permanent à l’ONU. C’est un statut identique à celui du Vatican. C’est une victoire pour Mahmoud Abbas, président de l’Autorité palestinienne, mais c’est aussi une grande victoire pour le peuple palestinien rabaissé en permanence par Israël, l’occupant. Le vote a été obtenu avec 138 voix pour, 9 voix contre et 41 abstentions. Ont voté contre : Israël, les Etats-Unis, le Canada, les îles Marshall, Micronésie, Nauru, Palau et Panama. En Europe, seule la Tchéquie a voté contre. Ont voté pour : la Russie, la Chine, l’Inde, le Brésil et en Europe : la France, la Belgique, l’Espagne, le Portugal, la Finlande, la Grèce, l’Irlande, l’Italie, le Luxembourg, le Danemark, la Suède, l’Autriche, Chypre, Malte et la Norvège. Se sont abstenus en Europe : le Royaume-Uni, l’Allemagne, les Pays-Bas, la Lithuanie, l’Estonie, la Lettonie, la Pologne, la Roumanie, la Slovaquie, la Hongrie, la Bulgarie et la Slovénie. C’est sous les acclamations que ce vote a été accueilli par les membres de l’ONU, mais surtout par le peuple palestinien.


65 ans avant, jour pour jour, le 29 novembre 1947, l’assemblée générale de l’ONU approuvait par sa résolution 181 le plan de partage de la Palestine en deux Etats indépendants, l’un arabe, l’autre juif. Le 14 mai 1948, l’Etat d’Israël a proclamé son indépendance. Aussitôt s’est déclenchée la 1ère guerre israélo-arabe qui a duré jusqu’en octobre 1949. Les Etats arabes limitrophes (Egypte, Irak, Syrie, Transjordanie et Liban) ont attaqué le nouvel Etat israélien, tandis que la garde nationale arabe menait la lutte à l’intérieur du nouveau pays. Cette guerre s’est terminée par la victoire d’Israël et par son extension jusqu’au désert de Néguev au sud, jusqu’à la mer Morte à l’Est et jusqu’au Liban au nord. Les lignes de cessez-le-feu sont devenues les nouvelles frontières d’Israël. En juin 1956, la nationalisation du canal de Suez par Nasser, fait peser une lourde menace sur Israël, qui réagit par une guerre éclair et s’empare du port de Charm El-Cheik. Après l’intervention armée de la France et de la Grande-Bretagne, qui occupent une partie du canal de Suez, l’ONU reprend la main, occupe le Sinaï et rétablit entre l’Egypte et Israël la ligne 220px-UN Partition Plan For Palestine 1947 fr.svgd’armistice de 1949. En 1964, est créée par le conseil national palestinien, l’Organisation de libération de la Palestine (OLP), organisation politique et paramilitaire. Son premier but est la libération de la Palestine. En 1967, a lieu la guerre des 6 jours à l’issue de laquelle, Israël, victorieux, occupe la Cisjordanie, Jérusalem Est, la bande de Gaza, le plateau du Golan et la péninsule du Sinaï. En 1974, l’ONU reconnaît l’OLP de Yasir Arafat comme seul représentant légitime du peuple palestinien. En 1979 a lieu la signature du traité de paix entre Israël et l’Egypte. En 1987, c’est le déclenchement de la première Intifada (soulèvement populaire) avec la création du Hamas, mouvement de la résistance islamique. En 1993, il y a 20 ans, sont signés les accords d’Oslo par lesquels Israël et l’OLP se reconnaissent mutuellement et signent une déclaration de principe sur une autonomie palestinienne transitoire de 5 ans. L’Autorité palestinienne est créée. Selon les termes de l’accord du Caire en mai 1994, les troupes israéliennes commencent à évacuer la bande de Gaza et la zone de Jéricho. L’Autorité Nationale Palestinienne s’installe alors à Gaza. Depuis la mort de Yazir Arafat en 2004, elle est présidée par Mahmoud Abbas. En 2000, c’est l’échec du sommet de Camp David organisé par Bill Clinton, ce qui entraîne le déclenchement de la deuxième intifada. En 2006, les législatives sont gagnées par le mouvement islamiste Hamas, qui prône la destruction d’Israël. Cela a affaibli considérablement le Fatah de Mahmoud Abbas et divise la Palestine qui sombre en guerre civile, ce qui fait le jeu d’Israël.


En 2011, la demande d’adhésion d’un Etat de Palestine à l’ONU n’aboutit pas, mais à la fin de l’année la Palestine devient membre à part entière de l’UNESCO. Dans son discours de la semaine dernière à l’ONU, le président de l’Autorité Palestinienne, qui réclame la reconnaissance des frontières d’avant 1967, a déclaré : « Nous ne sommes pas venus ici pour compliquer le processus de paix…, mais pour tenter un dernier effort sérieux pour faire la paix ». En représailles, Israël a décidé de construire 3 000 logements supplémentaires dans la Cisjordanie occupée, ce qui est une violation des engagements pris vis-à-vis des Etats-Unis.


                                                                                                            Jacques JEANTEUR

Publié dans Monde

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Florian 22/12/2012 01:25

Entretien du 6 octobre 2012 sur le mondialisme avec Philippe Ploncard d'Assac :

http://ploncard-dassac.over-blog.fr/article-le-mondialisme-entretien-du-6-ctobre-2012-avec-florian-rouanet-111376674.html

Définition du mondialisme, vecteurs du mondialisme, opposition au mondialisme, complot mondialiste, « néo-cons », colonisation et décolonisation, immigration-substitution, fardeau financier, crime
d’euthanasie, « discrimination française », cosmopolitisme contre la diversité, identité et racisme, monde arabo-musulman, Israël-Palestine, finance et Réserve Fédérale, pensée rabbinique...