Osons, ensemble, pour la Champagne Ardenne vous remercie

Publié le par modem08

Chers Adhérents et Sympathisants,

Chers Colistiers,

Chers électeurs,

Chers Amis,

Suite au résultat décevant de dimanche dernier, je comprends votre sentiment. Je vous remercie vivement et sincèrement tous pour le travail effectué chacun à sa façon. J’y ai été sensible.

Mais je tiens à vous préciser que, pour moi, nous devons rester attentifs et solidaires pour continuer ce que nous avons construit durant cette campagne. Notre travail d’hier va être encore mieux entendu aujourd’hui, libéré de toute pression, pour gagner demain.

Je dis attentif car je sais que certaines personnes, certains groupes ou électeurs attendent de nous de poursuivre notre action. Nous ne devons pas les décevoir et garder et entretenir les relations que nous avons eues lors de nos déplacements.

J’ai voulu une campagne placée sous le double signe de l’humilité et la proximité. Cette démarche nous rend plus respectable et plus humain.

Cette formidable expérience humaine que j’ai vécue grâce à votre confiance ne s’arrêtera pas là et encore moins maintenant. Si elle devait recommencer demain, j’y retournerai sans hésitation.

Certains d’entre vous connaissent ma volonté de se battre et ne craignant pas les tâches difficiles, vous pouvez compter sur moi pour m’engager dans les mois et années à venir avec de nouvelles personnes, nouvelles méthodes, nouvelle organisation. J’espère vous retrouver tous encore plus motivés pour ce nouvel élan.

La qualité des débats de dimanche soir dernier entre les partis vainqueurs ne me permet pas d’espérer une participation beaucoup plus importante dimanche prochain et cela prouve que le pluralisme comme la démocratie ne sortent pas grandis de cette période électorale.

Les Français ont besoin de dialogue constructif, de projets concrets et justes pour l’avenir et surtout qu’ils s’en sentent concernés. Voilà pourquoi je dis que même si la forme du MODEM pourrait changer, le fond restera ; le MODEM ne mourra pas.

Entrons en résistance dès maintenant. Faisons entendre nos voix. Le général De Gaulle, à l’occasion de son appel du 18 juin 1940 finissait son message par : « j’invite tous les Français qui veulent rester libres, à m’écouter et à me suivre. Vivre la France libre dans l’honneur et dans l’indépendance ».

Je n’ai certainement pas la prétention du général mais pour moi, ça commence aujourd’hui et ensemble.

                                                                                              Jérôme BARRÉ

Publié dans Politique générale

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Michel TONON 27/03/2010 16:34


C´est à toi Jérôme et à tous tes colistiers qu´il faut dire merci, pour tout le travail accompli durant cette campagne électorale.

Doublement merci d´ailleurs pour ce message d´espoir et cet exemple de persévérance qui conforte les générations d´anciens qui vous soutiennent, convaincues qu´elles sont d´être sur la bonne voie
en travaillant pour les jeunes.

Amitiés et encore merci à vous !