Ville de Sedan - Budget 2009 : une autre manière de gérer.

Publié le par modem08

La Ville de Sedan a adopté le 30 mars son budget primitif pour l’exercice 2009. Il s’établit à 34 millions d’euros dont 25,83 millions d’euros en section de fonctionnement et, 8,17 millions d’euros en section d’investissement. L’emprunt destiné à équilibrer le budget s’élève quant à lui à 1,89 million d’euros.


Placée face à l’alternative suivante : se désendetter en puisant dans une trésorerie bien garnie (4 millions et demi d’euros) ou continuer à investir fortement comme les quatre années précédentes, la municipalité sedanaise a opté pour la seconde solution. Le montant des investissements de la commune en 2009 atteindra ainsi 6,5 millions d’euros, ce qui permettra d’enclencher un certain nombre de travaux avec un an d’avance.


Cet engagement financier correspond à la moyenne des investissements réalisés depuis 2004, soit 6,14 millions d’euros, condition sine qua non pour bénéficier du remboursement anticipé du FCTVA (Fonds de compensation de la T.V.A.). Cet argent servira notamment à la réfection de la voirie, à l’entretien et à la mise aux normes des bâtiments communaux, à l’informatisation de la médiathèque, à la refonte de l’Historium du château fort et au lancement du centre culturel. Les recettes étant en baisse et plus particulièrement les dotations de l’Etat, le budget de fonctionnement sera en revanche plus serré. Ce d’autant plus que le Conseil municipal a choisi, pour la troisième année consécutive, de ne pas augmenter ses taux d’imposition.

En conclusion, pas de pause dans les investissements sans augmentation des taux d’imposition. Un exemple que d’aucuns devraient suivre




                                                                                 Michel TONON

                                                                        Directeur général honoraire
                                                                           de Services municipaux

 

                                                                          

                                                                          

 

Publié dans Collectivités locales

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

ludovic 07/04/2009 18:43

Exact, mais on ne s’aperçoit jamais de notre incompétence et on l'admet encore moins. Gérer un chef-lieu c'est faire des choix en essayant de ne pas perdre les classes moyennes, qui sont préssées comme des citrons avec des taxes et des bases toujours en augmentation. Le Conseil municipal de SEDAN est réaliste. Ce sont des élus qui ne veulent pas à tout prix rayonner. Ils ont certainement aussi des problèmes mais ils s'abstiennent de dire que c'est encore de la faute SARKOZY.
On ne peut que les féliciter pour cette saine gestion.